Quelques réponses aux questions fréquemment posées

Comment contribuer au consortium Camille Noûs ?

La démarche est simple : il suffit d’ ajouter « Camille Noûs » comme cosignataire de nos publications, en toute liberté décisionnelle des co-auteurs. À l’image des consortiums de co-autorat qui existent, par exemple, en physique des particules, Camille Noûs peut avoir contribué à élaborer le cadre méthodologique ou l’état de la recherche, et assurer le suivi post-publication, toutes choses qui relèvent effectivement de la construction collégiale des normes de la science. Lorsqu’une précision sur les contributions de chaque auteur est demandée, une mention de ce type peut être ajouté : « Camille Noûs contributed to the collegial construction of the standards of science, by developing the methodological framework, the state-of-the-art, and by ensuring post-publication follow-up. »

À quelles contributions la signature de Camille Noûs peut-elle être associée ?

Camille Noûs incarne la communauté scientifique, mais ne s’y substitue pas. Pour cette raison, la signature de Camille Noûs ne peut pas être utilisée sous forme mono-auteur pour publier sous pseudonymat. Cette signature ne peut pas non plus être ajoutée a posteriori à des publications antérieures à 2020, puisque Camille n’avait alors pas encore pris ses fonctions dans la recherche.

Camille Noûs acquerra rapidement une stature internationale. Au-delà de ses publications de recherche, C. Noûs participe aux nombreuses autres activités collégiales de nos métiers : appels à communications, co-organisation de congrès, comités de rédaction, etc.

Quelle est l’adresse de Camille Noûs ?

Camille Noûs (C. Noûs, ou le cas échéant sans accent C. Nous) a pour courriel camille.nous@cogitamus.fr. Son affiliation est au laboratoire Cogitamus, dont la page d’accueil est https://www.cogitamus.fr/ (et/ou l’affiliation princimale de ses co-auteurs). L’adresse physique de Camille Noûs peut être celle de votre institution, en attendant un hébergement institutionnel pérenne.

Camille Noûs dispose d’un compte HAL sous l’IdHal : cnous. Les notices de vos publications peuvent y être déposées sous votre propre nom d’auteur. En indiquant le co-autorat avec Camille Noûs, son CV sous HAL sera automatiquement crédité.

En quoi l’affirmation du caractère collectif de la recherche par Camille Noûs est-elle porteuse d’intégrité scientifique ?

Camille Noûs, incarnation de la communauté savante, participe de fait à la genèse de nos publications, qui sont toujours le fruit de la confrontation avec les travaux des autres. Si la gestion managériale et bibliométrique de la recherche ne laisse de place qu’à l’individu, Camille Noûs incarne le rôle constitutif du collectif dans la création du savoir scientifique, qui s’inscrit toujours dans une organisation collégiale, dans l’héritage et dans la critique de travaux antérieurs. Le nier relèverait de la fiction voire de la falsification. La réalité de l’existence de Camille Noûs dépasse donc l’échelle des individus parties prenantes de cette initiative.

Inviter C. Noûs à co-signer un article permet de reconnaître la réalité de ce travail collectif de la communauté savante. Cette démarche sera rendue manifeste par l’importance des publications co-signées.

D’un point de vue empirique, l’existence effective de Camille Noûs s'appuie également sur les nombreux précédents de consortiums d’auteurs et autres signatures collectives en sciences expérimentales, en mathématiques et en sciences humaines et sociales.

Par ailleurs, dans le cas d’un manquement à l’éthique de la recherche et à l’intégrité scientifique d’un article cosigné, Camille Noûs retirerait son nom de la liste des auteurs.

Pourquoi déclarer son affiliation au laboratoire Cogitamus ?

Une alternative au co-autorat de Camille Noûs peut consister dans la revendication d’une double affiliation de l’un des auteurs au laboratoire Cogitamus. L’affiliation en tant que « membre associé » à un laboratoire est déjà monnaie courante mais n’a aucune valeur juridique : dans les situations où la co-signature « Camille Noûs » n’est pas envisageable, l’affiliation d’un ou plusieurs auteurs à Cogitamus est donc une solution alternative.

Le prénom français de Camille Noûs et l’accent circonflexe sur son nom ne rendent-ils pas le collectif inaccessible aux non francophones ?

L’accessibilité à des collègues issus d’autres pays frappés par la même entreprise de dépossession, ou y travaillant, est une chose importante : la science est toujours aussi une pratique internationale. C’est en ce sens qu’il nous semble souhaitable de présenter ce projet sur un site multilingue.

Le prénom choisi par la majorité des votants est indubitablement francophone mais cela ne remet pas en cause l’ouverture internationale du consortium. Dans de nombreuses disciplines et revues, le prénom n’est pas indiqué, et est remplacé par une initiale (C.). Les accents et autres signes diacritiques sont souvent neutralisés par les revues et les bases de données, comme certaines et certains d’entre vous en ont déjà fait l’expérience. La diversité des langues et des cultures y perd, mais en l’espèce cela signifie aussi que le circonflexe ne posera pas de problème majeur.

Les collègues non-francophones choisiront quelle stratégie leur convient : la création de consortiums similaires est aussi une possibilité, et l’affiliation à Cogitamus leur est grande ouverte.

Qui gère la messagerie électronique de C. Noûs ?

Le collectif RogueESR a lancé cette action visant à ce que tout membre de la communauté académique puisse exprimer sa volonté de voir la recherche scientifique comme lieu de production et d’avancée des connaissances humaines, redevenir un espace au seul service du bien commun, autonome et responsable.

Les mails adressés à C. Noûs sont gérés au mieux en fonction de la charge, des requêtes adressées par les éditeurs ou interfaces de gestion de congrès.

Puis-je poster des vidéos en ligne et les affilier au laboratoire Cogitamus ?

L’une des manières de faire exister Cogitamus consisterait à poster des vidéos sur une chaîne dédiée, proposant des cours dans un format de « haute couture » par rapport à l’ordinaire des vidéos en ligne. N’hésitez pas à nous contacter à ce sujet, ou pour soumettre d’autres idées, proposer un axe ou une équipe de recherche.